Le site du CNLE

> Accueil > Ressources > Bibliothèque des rapports > Une étude du CESE s’empare du problème de la précarité des femmes

Une étude du CESE s’empare du problème de la précarité des femmes

Imprimer cette page

[8 avril 2013] Les chiffres concernant la précarité des femmes sont accablants. La Délégation aux droits des femmes et à l’égalité du Conseil économique, social et environnemental, après en avoir fait l’état des lieux, fait des propositions pour lutter contre cette précarité et favoriser une insertion sociale et professionnelle durable.
Etude présentée par les rapporteurs, Eveline Duhamel et Henri Joyeux.

Dans un premier temps, l’étude se propose de mettre en évidence les spécificités féminines potentiellement vectrices de précarité, en matière d’emploi. Malgré un contexte d’augmentation de l’activité professionnelle et une hétérogénéité des situations des femmes concernées, ces dernières sont exposées à une précarité grandissante. Cela s’explique également par une bipolarisation accentuée entre emplois qualifiés et peu qualifiés. Les moins qualifiées sont victimes de discriminations particulièrement pénalisantes. Le taux de féminisation de l’emploi non-qualifié atteint aujourd’hui 62 % contre 56% en 1990.

Malheureusement, la précarité des femmes touche tous les aspects et stades de leurs vies. Elle a par exemple des conséquences sur leur état de santé, puisque de nombreuses femmes vont jusqu’à renoncer à recourir aux examens de dépistage et aux soins. Elles déclarent plus souvent que les hommes y renoncer pour raisons financières. Ces situations de précaires entraînent aussi des risques de paupérisation pour les « femmes âgées ». Leurs niveaux de pension sont nettement inférieurs à ceux des hommes : une pension de droit direct est presque deux fois plus faible pour une femme.

De même l’étude souligne le risque de précarisation aggravé auquel sont confrontées les mères isolées. La monoparentalité est une réalité essentiellement féminine puisque dans près de 9 cas sur 10 la mère a la charge principale de l’enfant.

Face à cette féminisation inquiétante de la précarité, la délégation aux droits des femmes et à l’égalité formule des recommandations pour lutter contre la précarité et favoriser une insertion sociale et professionnelle durable.

Les pistes d’actions ouvertes par la délégation s’articulent autour de deux axes :

  • la prévention de la précarité en luttant sans relâche, dès le plus jeune âge, contre les inégalités entre les filles et les garçons, en matière d’illettrisme, d’acquisition des savoirs de base et en déconstruisant les stéréotypes sexués ;
  • l’ouverture de perspectives d’insertion sociale et professionnelle garantissant des conditions de vie dignes aux femmes concernées, notamment pour le travail à temps partiel et le secteur des services à la personne. Il s’agit aussi de mener des actions pour lutter contre les inégalités dans le domaine de la santé dont souffrent les femmes. L’accompagnement et le soutien des mères isolées est une autre piste abordée dans cette étude.

Il convient, pour terminer, de diffuser des initiatives porteuses d’espoir pour ces femmes en situation de précarité.

Sommaire

  • Introduction
  • Au regard de l’emploi, des spécificités féminines potentiellement vectrices de précarité
  • Impact des situations précaires tout au long de la vie
  • Un risque de précarisation accentué pour les parents isolés
  • Pour lutter contre la précarité, favoriser une insertion sociale et professionnelle durable
  • Annexes
Éveline Duhamel est chef d’entreprise. Elle siège au CESE à la délégation aux droits des femmes et à l’égalité, à la section de l’environnement et à la section de l‘aménagement durable des territoires, où elle représente le groupe des entreprises.
Henri Joyeux est président de Familles de France et chirurgien cancérologue. Il siège au CESE à la délégation aux droits des femmes et à l’égalité, et à la section de l’éducation, de la culture et de la communication, où il représente le groupe de l’UNAF.
Lire la note de synthèse :

Synthèse Femmes et précarité mars 2013 (PDF - 458.1 ko)

Lire l’étude :

Etude Femmes et précarité (PDF - 3.4 Mo)