Le site du CNLE

> Accueil > Ressources > Bibliothèque des rapports > Dossier annuel 2012 de la MRIE « Pauvretés, Précarités, Exclusions »

Dossier annuel 2012 de la MRIE « Pauvretés, Précarités, Exclusions »

Imprimer cette page

[3 janvier 2013] A l’occasion de son vingtième anniversaire, la Mission régionale d’information sur l’exclusion (MRIE) publie son Dossier annuel 2012 sous la forme d’une rétrospective tirée de ses travaux. Faisant état d’une aggravation de la précarité depuis 1992, la MRIE s’intéresse aux évolutions des causes, des conséquences et des formes des situations d’exclusion et de pauvreté, en cherchant à distinguer ce qui relève de la crise économique et sociale actuelle et de la part imputable à des tendances lourdes et durables.

Le Dossier 2012 de la MRIE est l’occasion d’une rétrospective des travaux d’observation de l’exclusion et de la pauvreté, accumulés par la Mission depuis vingt ans. Ce dossier paraît au moment même où la crise envahit le champ de l’analyse politico-sociale pour devenir l’explication ultime de tous les problèmes relatifs à la situation sociale, au risque d’occulter d’autres facteurs plus profonds, plus anciens, qui concourent largement aux constats alarmants que fait ici la MRIE.

Cette rétrospective reprend et croise les thématiques régulièrement traitées dans les dossiers précédents à travers des entrées transversales. Ainsi, la « double peine » que constitue le cumul entre handicap et pauvreté fait l’objet d’une partie importante où se croisent des problématiques d’emploi, de ressources, de logement, de santé, etc. De même, la discontinuité des parcours des personnes en précarité touche autant leurs situations dans l’emploi ou le logement que la variation déstabilisante de leurs ressources, dans le cadre du RSA par exemple.

En outre, deux parties de ce dossier prolongent des travaux engagés précédemment.

  • Tout d’abord, le sujet enfance et pauvreté a fait l’objet d’une importante étude interrégionale en partenariat avec d’autres observatoires régionaux, dont un bref retour est présenté ici.
  • Ensuite, la participation des personnes en situation de pauvreté ou de précarité a fait l’objet d’une longue partie dans le dossier 2011. Une première évaluation de sa mise en place dans le cadre de la loi généralisant le RSA ainsi que des sollicitations d’acteurs de l’aide alimentaire, ont conduit la MRIE à prolonger cette réflexion en interrogeant le paradoxe de la mise en œuvre de la participation des personnes concernées dans le cadre de dispositifs d’assistance.

Enfin, une piste inexplorée jusqu’alors fait l’objet de la dernière partie : l’articulation entre un développement économique qui se veut vertueux et la lutte contre la pauvreté. Si l’on connaît les effets d’une économie déréglée sur la production de la pauvreté, il est intéressant de regarder comment la promotion d’une économie « sociale et solidaire » peut contribuer à la réduire. Cette première exploration se limite à deux champs souvent méconnus des acteurs sociaux : le prêt sur gage et les monnaies locales complémentaires.

Sommaire :

- 20 ans de dossiers annuels : Rétrospective et état des lieux
- Quand la pauvreté se durcit... la pauvreté est une violence
- Handicap et pauvreté : la double peine
- Enfance et pauvreté
- Parcours de personnes en précarité : chercher la sortie dans le dédale des dispositifs
- Entre injonction et transformation sociale, quand la participation investit des dispositifs d’assistance
- L’économie, facteur aggravant ou chance pour réduire la pauvreté ?

*Lire le dossier :

Dossier annuel 2012 de la MRIE (PDF - 2.8 Mo)

*Lire la synthèse du dossier :

Synthèse du dossier annuel 2012 (PDF - 687.6 ko)

Le Dossier annuel de la MRIE

Par la mise en perspective de données quantitatives, et qualitatives, du regard de professionnels et de la parole de personnes directement concernées par des situations de pauvreté, de précarité ou d’exclusion, le Dossier annuel de la MRIE représente un apport essentiel pour les acteurs de la lutte contre l’exclusion. Il propose ainsi une analyse des causes et conséquences de ces phénomènes par la mise en dialogue de points de vue différents, dont celui des personnes concernées, avec pour objectif que cet outil contribue à inspirer les décisions qui feront reculer l’exclusion en Rhône-Alpes.