Le site du CNLE

> Accueil > Comité scientifique > Collections CNLE d’études et de travaux

Collections CNLE d’études et de travaux

La départementalisation vue d’en bas : figures de la pauvreté et de l’exclusion à Mayotte

[16 février 2022] Le 31 mars 2011, l’île de Mayotte accédait au statut de département français d’Outre-mer (DOM) qu’elle réclamait depuis plus de cinquante ans.
Quel est le visage de la société, de la pauvreté dix ans après ?
JPEG - 51.9 ko
Nicolas Roinsard, sociologue au Laboratoire d’études sociologiques sur la construction et la reproduction sociales (LESCORES) à l’Université Clermont Auvergne, se propose d’analyser une décennie de développement économique à Mayotte, ses retombées sur les modes de vie mahoraises tout en révélant les zones de fractures sociales.
Accéder à l’étude

Deux nouvelles collections d’études au CNLE ! Le travail social dans la crise sanitaire ; Approches territorialisées

[16 février 2022] À la suite de la publication en Mai 2021 d’un rapport au Premier ministre La pauvreté démultipliée - Dimensions, processus et réponses - Printemps 2020 contribuant à l’amélioration de la connaissance qualitative de l’évolution de la pauvreté dans le contexte de la crise sanitaire, le Comité scientifique du CNLE a souhaité continuer à rendre compte des travaux permettant d’éclairer les effets et les enjeux de la crise sanitaire pour l’analyse de la société et de l’action sociale. Deux monographies inaugurent ces deux nouvelles collections d’études.
JPEG - 30.1 ko
En restituant de manière très détaillée le déploiement local de l’action « Croix-Rouge Chez Vous », les sociologues Isabelle Parizot, François-Xavier Schweyer et Laure Hadj illustrent la dynamique « d’aller-vers », très prégnante dans les évolutions récentes du travail et de l’intervention sociales, dynamique que la crise sanitaire a illustré et renforcé. Les dimensions structurantes de l’application locale de cette action sont au cœur de l’attention des chercheurs.
JPEG - 40.4 ko
Le texte de Joseph Hivert et Alexis Spire, respectivement post-doctorant et directeur de recherche au CNRS (Iris) éclaire de manière inédite le rapport des populations vulnérables aux institutions à travers une enquête réalisée dans un quartier de la politique de la ville de Mulhouse, dans la région Grand Est qui fût l’épicentre de la première vague de la Covid-19.
Pour en savoir plus