Le site du CNLE

> Accueil > Actualités / Presse > Brèves > Le CESE se prononce sur la révision à mi-parcours de la stratégie Europe 2020

Le CESE se prononce sur la révision à mi-parcours de la stratégie Europe 2020

Imprimer cette page

[12 juin 2015] Lancée en 2010, la stratégie Europe 2020, conçue comme un partenariat entre l’UE et ses États membres, se décline autour d’une série d’objectifs étroitement liés, qu’elle vise à atteindre d’ici 2020 dans les domaines de l’emploi, de la recherche et du développement (R&D), du changement climatique et de l’énergie, de l’éducation et de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Son but est de relancer la compétitivité et l’emploi dans l’UE en s’attaquant aux problèmes structurels, tout en garantissant une cohésion économique, sociale et territoriale pour les citoyens.

Aujourd’hui, le bilan qui peut être dressé, à mi-parcours de la mise en œuvre de cette stratégie, est mitigé : en dépit de résultats obtenus dans les domaines de la lutte contre le changement climatique, de l’éducation et de la lutte contre l’abandon scolaire, on constate des signes de faiblesse très préoccupants s’agissant des dépenses pour la recherche et le développement, de l’emploi et de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

A la fin du premier semestre 2015, la Commission européenne va faire connaître une série de propositions afin de réviser la stratégie européenne de croissance sur la période 2015-2020. Dans cette perspective, le CESE a proposé, après avoir identifié les limites et les avancées de la stratégie lancée en 2010, de formuler ses préconisations pour les cinq prochaines années.

Le projet d’avis du CESE a pu s’appuyer sur trois éléments :
- sur les analyses consacrées au programme national de réforme, en réponse à la consultation annuelle du Secrétariat général pour les affaires européennes (SGAE) ;

- sur sa réponse à la consultation publique lancée en 2014 par la Commission européenne sur la révision à mi-parcours de la stratégie Europe 2020 ;

- sur l’expérience acquise par la section des Affaires européennes et internationales au sein du Comité de pilotage « Europe 2020 » groupe de travail créé par le CES Européen et réunissant les CES nationaux.

Rappelons que le CNLE a également rendu un avis, en Octobre 2014, sur le projet de réponse française à la consultation publique relative à la Stratégie Europe 2020, après avoir été consulté par le Secrétariat général des affaires européennes (SGAE).

.

Le 23 juin lors de sa réunion plénière, le CESE a adopté son avis sur la stratégie Europe 2020. Parmi l’ensemble des préconisations figure la nécessité :
-  d’inscrire l’ensemble des objectifs Europe 2020 dans un cadre plus formel, plus contraignant, à l’instar des objectifs de la gouvernance économique ;

-  de renforcer le processus démocratique par l’institution de vrais espaces de dialogue et de concertation. Tant au niveau national qu’au plan européen, le constat est sans ambiguïté : la société civile et ses organisations ne sont pas ou peu associées de manière appropriée dans la mise en oeuvre de la stratégie Europe 2020.

*Lire le communiqué sur l’avis du CESE, voté en plénière le 23 juin.

Avis 2015 du CESE sur la Stratégie Europe 2020 (PDF - 468.5 ko)

* Consulter la page du CESE sur la plénière du 23 juin.

Vous avez la possibilité de suivre en direct les débats sur le site du CESE.