Le site du CNLE

> Accueil > Travaux du CNLE > Les réunions plénières > Dossier des réunions plénières 2016 > Dossier des réunions plénières 2016 > Dossier de la réunion plénière du 13 octobre 2016.

Dossier de la réunion plénière du 13 octobre 2016.

Imprimer cette page

[3 octobre 2016]

Consulter l’ordre du jour :
OJ_CNLE_13_octobre_2016.pdf (PDF - 30.1 ko)
Documents utiles à la séance

Présentation au CNLE de l’Observatoire de l’Inclusion Bancaire et du rapport annuel 2015 à paraître le 4 octobre 2016.

  • Intervention de Jacques Fournier, directeur général des statistiques à la Banque de France.

Créé par le décret n° 2014-737 du 30 juin 2014 relatif à l’observatoire de l’inclusion bancaire, l’OIB est une des mesures du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.
Il a pour mission de suivre les pratiques des établissements de crédit en
matière d’inclusion bancaire, en particulier à l’égard des populations en situation de fragilité financière. Les travaux de l’Observatoire fourniront aux pouvoirs publics et à l’ensemble des acteurs impliqués des données permettant d’évaluer les pratiques et leurs évolutions afin d’identifier des pistes d’amélioration.

Le CNLE est membre de droit de l’observatoire et y est représenté par son président.

- Consultez la présentation CNLE :

Présentation OIB-CNLE 13-10-16 (PDF - 299.9 ko)

Pour aller plus loin

"L’impact du chômage sur les personnes et leur entourage : mieux prévenir et accompagner" Présentation de l’avis du CESE du 10 mai 2016

  • Intervention de Jacqueline Farache, rapporteure de l’avis au CESE

Le chômage touche 10,6 % de la population active. 40 % des chômeur.euse.s ne sont pas indemnisé.e.s. Pourtant, l’impact du chômage sur les personnes et leur entourage reste méconnu. 14 000 décès par an lui sont imputables, il augmente le risque de séparation des couples, compromet l’avenir des enfants. Le chômage est un « facteur de risque » qui doit être appréhendé comme tel : organisation d’un suivi sanitaire et psychologique précoce ; accompagnement renforcé en termes d’accueil par Pôle emploi et d’insertion sociale et professionnelle… Mais c’est aussi le regard sur les personnes au chômage qu’il faut changer. La lutte contre les discriminations fondées sur la précarité sociale, la médiatisation de leur vécu, leur participation aux politiques publiques qui les concernent poursuivent cet objectif.

Dans le cadre d’une autosaisine sur ce sujet, les membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE) ont auditionné de nombreux acteurs institutionnels, associatifs, salariés et experts dont plusieurs membres du CNLE. Le CESE a ainsi publié un avis voté à l’unanimité en séance plénière le 10 mai 2016.

- Consultez la présentation au CNLE :

Présentation CESE-CNLE 13-10-16 (PDF - 152.8 ko)

Pour aller plus loin