Le site du CNLE

> Accueil > Actualités / Presse > Dossiers de presse > Dans une conférence de presse conjointe, le CNLE et l’ONPES réagissent à la politique gouvernementale de réduction de la pauvreté

Dans une conférence de presse conjointe, le CNLE et l’ONPES réagissent à la politique gouvernementale de réduction de la pauvreté

Imprimer cette page

[5 décembre 2011] Etienne PINTE, président du CNLE, et Jérôme VIGNON, président de l’ONPES, ont tenu une conférence de presse conjointe le 5 décembre 2011, à l’Assemblée nationale. Il leur semblait important de rendre publiques les réactions du conseil et de l’observatoire au troisième rapport gouvernemental sur la lutte contre la pauvreté.

Le gouvernement a transmis en octobre au Parlement son troisième rapport annuel sur le suivi de l’objectif de baisse d’un tiers de la pauvreté en cinq ans (2008-2012). La mise en place d’une batterie d’indicateurs et d’objectifs cibles constitue une avancée importante pour le suivi des politiques de lutte contre la pauvreté.
Sur cette base, le CNLE et l’ONPES ont transmis au gouvernement leurs contributions et leurs recommandations qui analysent l’évolution des indicateurs et des actions publiques menées en la matière.

Face à l’impossibilité d’atteindre l’objectif de baisse d’un tiers de la pauvreté en cinq ans, le CNLE et l’ONPES appellent à une réévaluation de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Ils constatent une évolution à la hausse de l’ensemble des indicateurs du troisième rapport gouvernemental, excepté le taux de pauvreté ancré dans le temps qui ne traduit pas la réalité sociale et doit être supprimé. Dans le même temps, ils s’inquiètent des impasses et des limites de certains dispositifs (RSA, DALO, accès aux soins…).

Le CNLE et l’ONPES demandent au gouvernement de mettre en œuvre les mesures nécessaires :
- pour lutter contre l’accroissement des inégalités par une meilleure redistribution des richesses ;
- pour permettre l’accès de tous aux droits fondamentaux (en particulier en matière de santé et de logement).

Ils plaident également pour une revalorisation du RSA socle et pour un accès sans condition au RSA jeunes. Ils soulignent enfin le besoin urgent d’élaborer un plan d’action quinquennal, coordonné et multipartenarial.

Les questions sociales étant omniprésentes en cette période de crise, il leur semble primordial de rendre publics ces éléments d’analyse, à quelques mois d’une échéance électorale majeure. Ces recommandations ont été transmises aux membres du gouvernement et seront envoyées aux différents partis politiques en vue de la campagne présidentielle.

Dossier de presse :

Contact presse :

Laury-Anne Bellessa

drees-onpes@sante.gouv.fr

Tél. : 01.40.56.82.08.