Le site du CNLE

> Accueil > Le CNLE > Participation des personnes en situation de précarité au sein du CNLE > Mandat 2014-2017 > Mandat 2014-2017 > Sélection des huit membres composant le collège des personnes en situation de pauvreté ou de précarité siégeant au CNLE

Sélection des huit membres composant le collège des personnes en situation de pauvreté ou de précarité siégeant au CNLE

Imprimer cette page

[1er avril 2014]

Le comité de sélection, présidé par M. Etienne Pinte, s’est réuni le jeudi 20 mars 2014 et a retenu les huit nouveaux membres du collège des personnes en situation de pauvreté ou de précarité (dit aussi 8e collège) :

- Gabrielle Bortolozzo et Hassen Harbaoui, proposés par l’association des Petits Frères des Pauvres ;
- Fatiha Saidi et Michel Tournier, proposés par Chôm’actif-MNCP Clermont-Ferrand ;
- Sarah Kébir et Francis Taho-Kéla, proposés par la FNARS Languedoc-Roussillon ;
- Bernadette Doumic et Reine Cau, proposées par le Secours catholique Quercy.

Le comité de sélection était composé de :

- Etienne Pinte, président de séance ;
- Brigitte Bernex, sous-directrice de l’inclusion sociale, de l’insertion et de la lutte contre la pauvreté à la Direction générale de la cohésion sociale ;
- Marianne Berthod-Wurmser, personne qualifiée au CNLE ;
- Nathalie Goyaux, chargée de mission "Gens du voyage" à la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement ;
- Colette Macquard, chargée de mission à la caisse centrale de la Mutualité sociale agricole ;
- Christian Soclet, chargé de mission au Conseil national des villes ;
- Jérôme Vignon, président de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale.
- Christiane El Hayek, secrétaire générale du CNLE, et Jeanne Davenel, stagiaire au CNLE, secrétaires de séance.

La délibération a porté principalement sur les critères mentionnés dans l’appel à candidatures du 24 janvier 2014, notamment les trois critères de recevabilité des candidatures associatives :
- avoir dans son objet la lutte contre la pauvreté et/ou la précarité ;
- pouvoir attester d’un engagement en faveur de la participation citoyenne des personnes en situation de précarité et d’une expérience dans leur accompagnement ;
- pouvoir attester de l’existence en leur sein d’un collectif de personnes en situation de précarité (ou groupe d’appui), engagé activement dans une démarche de participation citoyenne, au niveau local ou national.

Le comité de sélection a également tenu compte de certains critères d’appréciation complémentaires :
- le niveau d’implication de l’organisme dans la lutte contre la pauvreté ou l’exclusion sociale ;
- la qualification et la disponibilité de la personne ressource proposée pour former et accompagner les membres proposés ;
- la diversité des profils, des âges et des parcours des personnes proposées pour être membres du CNLE ;
- le témoignage des expériences de la structure candidate en matière d’accompagnement à la participation citoyenne de personnes en situation de pauvreté ou de précarité.

Comme indiqué dans l’appel à candidatures, les membres du 8e collège seront prochainement nommés, par arrêté du Premier ministre, pour un mandat de trois ans au sein du CNLE. Ils s’engagent à :
- participer régulièrement aux réunions plénières du CNLE ;
- participer également aux réunions préparatoires en amont des réunions plénières, dont le calendrier leur sera proposé après l’installation du conseil en avril.

Les membres du 8e collège pourront, s’ils le souhaitent, participer aux éventuels groupes de travail mis en place par le CNLE sur des sujets précis.

L’administration (la Direction générale de la cohésion sociale) quant à elle s’engage à fournir les moyens financiers adéquats pour assurer l’accompagnement pédagogique, méthodologique et logistique permettant aux membres une participation effective aux travaux du CNLE.

Consulter l’arrêté du 24 janvier 2014 relatif à l’appel à candidatures pour la désignation des huit membres du CNLE siégeant au sein du collège des personnes en situation de pauvreté ou de précarité :
Appel à candidatures 24.01.2014 (PDF - 121.9 ko)