Le site du CNLE

> Accueil > Travaux du CNLE > Les avis du CNLE > Avis 2013

Avis 2013

10 octobre 2013 : avis du CNLE sur le projet de réforme des dispositifs de soutien aux revenus d’activité modestes

[15 octobre 2013] Le CNLE a invité Christophe Sirugue à présenter le rapport qu’il a remis au Premier ministre en juillet 2013. À l’issue de cet échange, les membres du Conseil apportent dans cet avis leur appui au projet de réforme, tout en mentionnant certaines réserves et des conditions préalables.

8 juillet 2013 : Avis du CNLE sur la pauvreté des enfants en France

[8 juillet 2013] La pauvreté augmente en France depuis 2008 et sa progression affecte davantage les enfants : en 2010, 19,6 % de la population des moins de 18 ans vivent dans une famille en situation de pauvreté. Cela revient à dire qu’un enfant sur cinq est pauvre.
Les enfants pauvres d’aujourd’hui seront pour une large part, si rien n’est fait, les exclus de demain. Malgré de réelles avancées et une ébauche de réforme des politiques familiales, le CNLE souhaite alerter les pouvoirs publics sur la gravité des situations de pauvreté des enfants et sur l’urgence à agir. Il préconise la mise en œuvre d’une politique nationale pour l’enfance au travers de "projets de territoire pour l’enfant", rendant les aides plus cohérentes et mieux coordonnées.

17 avril 2013 : Avis du CNLE sur le Programme national de réforme (PNR) de 2013

[24 avril 2013] Le Secrétariat général des affaires européennes (SGAE) associe régulièrement le CNLE aux consultations qu’il mène sur les rapports de suivi du PNR de la France.
Lire l’avis rendu par le CNLE qui sera annexé au PNR 2013 que le gouvernement français adressera à Bruxelles fin avril.

8 janvier 2013 : Avis du CNLE sur la Conférence nationale contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale

[8 janvier 2013] Les membres du CNLE ont souhaité communiquer au Premier ministre et aux ministres concernés le bilan qu’ils tirent de la Conférence nationale contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, dans l’espoir de nourrir leur réflexion en vue du Comité interministériel de lutte contre l’exclusion, qui se tiendra le 21 janvier 2013.