Le site du CNLE

Le site du CNLE

> Accueil > Travaux du CNLE > Les rapports du CNLE > Contribution du CNLE au suivi du Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale sur l’année 2016

Contribution du CNLE au suivi du Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale sur l’année 2016

Imprimer cette page

[31 mars 2017] PNG - 95.4 ko Il y a quatre ans, le gouvernement annonçait un « plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale », avec la promesse d’en faire un bilan chaque année jusqu’à la fin du quinquennat.

L’année dernière, le CNLE a pris l’initiative de faire son propre rapport assorti de recommandations consensuelles. Le présent rapport s’inscrit dans cette lignée.

Ce bilan de la mise en œuvre porte sur l’année 2016. Toutes les actions de la feuille de route 2015 - 2017 ont été passées en revue. Des thèmes nouveaux ont été intégrés à ce rapport soit parce qu’ils sont d’une acuité particulière, soit parce que les membres ont souhaité attirer l’attention des pouvoirs publics sur un sujet singulier.

C’est à travers l’implication et la mobilisation des expertises de tous ses membres, tous collèges représentés, que cette contribution au suivi du plan a été menée à bien au travers des groupes de travail mis en place sur les deux premiers mois de cette année.

Force est de constater que, malgré les efforts déployés, le plan pluriannuel n’a pas créé une dynamique telle que la pauvreté a reculé dans notre pays. Tout au plus a-t-il enrayé sa progression.

Les chiffres sont têtus, selon l’Insee, 8,8 millions de personnes, soit 14,3 % de la population, vivent sous le seuil de pauvreté à 60 %. Ce constat alimente les craintes et contribue à l’insécurité. 36 % des Français estiment qu’il y a un risque personnel de tomber dans la pauvreté et 87 % considèrent que n’importe qui peut tomber dans la pauvreté au cours de sa vie.

Pour autant, il est indéniable qu’il y a eu des avancées et ce rapport s’attache à les distinguer, mais globalement les résultats sont sur certains points encore trop timides et dans tous les cas ils doivent être confortés.

Comme l’année dernière, la contribution du CNLE a pour vocation d’attirer l’attention sur des points de vigilance dans un souci d’amélioration des politiques publiques au bénéfice des personnes les plus démunies et de la société en général.

Télécharger le rapport

Contribution_CNLE_suivi_du_plan_2016.pdf (PDF - 1.1 Mo)