Le site du CNLE

Le site du CNLE

> Accueil > Travaux du CNLE > Les réunions plénières > Dossier des réunions plénières 2017 > Dossier de la réunion plénière du 19 janvier 2017

Dossier de la réunion plénière du 19 janvier 2017

Imprimer cette page

[10 janvier 2017]

Consulter l’ordre du jour :
OJ_CNLE_19_janvier_2017.pdf (PDF - 30.6 ko)
Documents utiles à la séance

Présentation du rapport de l’Observatoire de l’accès aux droits et aux soins de la Mission France de Médecins du Monde

  • Intervention de Marielle Chapuis, responsable de l’Observatoire de l’accès aux droits et aux soins de la Mission France.

Ce rapport de l’Observatoire de l’accès aux droits et aux soins fait état de l’activité en 2015 des 67 programmes menés par les équipes de Médecins du Monde dans 34 villes françaises auprès des populations en situation de grande précarité et/ou d’exclusion. Comme chaque année, il nous donne l’occasion d’alerter et d’interpeller l’ensemble des acteurs et des pouvoirs publics sur les besoins et les dysfonctionnements dans l’accès aux droits et aux soins de ces personnes. En 2015, la Mission France compte 67 programmes menés dans 34 villes.
En 2015, Médecins du Monde a effectué 38 483 consultations médicales et plus de 34 000 consultations ou entretiens sociaux au sein de ses Centres d’accueil de soins et d’orientation (Caso) et réalisé plus de 20 000 contacts dans le cadre de ses actions mobiles envers les plus exclus (personnes vivant à la rue, en squat ou en bidonvilles, personnes se prostituant, usagers de drogues, migrants en transit…).
Médecins du Monde donne dans son rapport un grand nombre de recommandations partagées par le CNLE, notamment sur la mise en place des solutions d’hébergement en nombre suffisant, adaptées, pérennes et innovantes pour les personnes à la rue, sur l’intégration de l’AME dans la PUMa et sur l’ouverture et la consolidation du dispositif des Pass.

Pour aller plus loin

Présentation du livre "Chômage, précarité : halte aux idées reçues !"

  • Interventions de Bernard Gouedic et de Pierre-Edouard Magnan du Mouvement national des chômeurs et des précaires (MNCP)

Pour la première fois, 25 organisations qui luttent concrètement et quotidiennement contre le chômage et la précarité se réunissent collectivement pour dénoncer et briser la banalisation du chômage et de la précarité dans notre société. Une démarche collective inédite soutenue par le cinéaste anglais Ken Loach, qui a écrit la préface de ce livre. La société française a intégré trop facilement des chiffres insupportables : 10 millions de personnes vivent en situation de précarité, 5,5 millions de personnes sont inscrites à Pôle emploi, les embauches sont majoritairement en CDD sur des périodes très courtes… Parallèlement, les attaques contre les chômeurs et les précaires s’aiguisent : ils seraient des « assistés », trop indemnisés, « inemployables », « fraudeurs ». Ils ne chercheraient pas de travail, seraient un poids pour la société, responsables de leur précarité, et s’y complairaient » ; en résumé : « ils sont indignes d’être des citoyens à part entière ». Une manière de rejeter sur les personnes elles-mêmes les conséquences de la mondialisation et de la crise. La période est difficile : l’organisation du mouvement social et l’action citoyenne sont trop faibles alors que se préparent des échéances électorales et avec elles de nouvelles occasions de stigmatiser les plus fragiles.

Pour aller plus loin

Point sur l’organisation de l’année au CNLE

  • Groupes de travail sur le suivi du plan pluriannuel contre la pauvreté et l’exclusion sociale
  • Groupe de travail en vue de la contribution à la campagne électorale
  • Renouvellement du CNLE