Le site du CNLE

> Accueil > Actualités / Presse > Brèves > 17 octobre : Journée mondiale du refus de la misère.

17 octobre : Journée mondiale du refus de la misère.

Imprimer cette page

[22 septembre 2008] L’origine de cette manifestation remonte à l’inauguration, le 17 octobre 1987, d’une dalle à l’honneur des victimes de la misère, posée sur l’esplanade des droits de l’Homme au Trocadéro.
ATD petit - GIF - 2.9 ko
Les Nations unies ont ensuite choisi cette date du 17 octobre pour célébrer la Journée mondiale du refus de la misère, reconnue par tous les Etats membres comme une journée internationale pour l’élimination de la pauvreté.
Le site Internet www.oct17.org/fr vous permet de signer et de diffuser la Déclaration de solidarité, de lire des témoignages et de suivre les différentes manifestations de cette célébration, en France et dans le monde...

INVITATION au rassemblement organisé

par ATD Quart Monde,

le 17 octobre 2008, de 18 h à 20 h,

sur le Parvis des libertés et des droits de l’Homme,

place du Trocadéro à Paris :

L’appel aux défenseurs des droits de l’Homme, lancé par Joseph Wrésinski le 17 octobre 2007, prend un relief particulier en cette année où nous fêtons les 60 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. L’un et l’autre ont été adressés au monde depuis le Parvis des droits de l’Homme et des libertés, place du Trocadéro. C’est donc sur ce parvis que nous vous invitons à vous associer à la prochaine journée mondiale du refus de la misère en participant au rassemblement que nous y organisons de 18 heures à 20 heures.

Les auteurs de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme avaient l’ambition que les hommes soient « libérés de la terreur et de la misère ». Au sortir de la guerre, ils avaient l’espoir farouche d’un monde veillant au respect de la dignité de chaque homme et prenant comme guide la mise en œuvre des droits de l’Homme. En 1987, Joseph Wrésinski nous a rappelé que cette unité, pour l’égale dignité de chacun et pour parvenir à éradiquer le fléau de la misère, est non seulement une chance mais un incontournable : « Là où des Hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré ».

Monsieur Jacques Dermagne, président du Conseil économique, social et environnemental, toujours soucieux que notre société progresse dans la voie tracée par Joseph Wrésinski, a choisi la date du 17 octobre pour organiser, au CES, les deuxièmes Assises de la jeunesse, et il invitera tous les participants à conclure ces assises sur le Parvis des droits de l’Homme. Le rassemblement auquel nous vous convions sera donc un dialogue entre jeunes tirant ensemble les conclusions de ces assises (sur les trois thèmes suivants : le logement, l’emploi et le monde de demain) et les confrontant à la vie et aux espérances des jeunes les plus défavorisés. Madame Anne-Marie Leclaire, représentante de l’Union européenne, en charge de la question de la jeunesse défavorisée, répondra à l’ensemble des jeunes.

Votre présence, aux côtés de ces jeunes et en dialogue avec eux, sera le signe de notre volonté commune d’une société toujours plus confiante dans toute sa jeunesse.

Simultanément, cette date est l’occasion de redynamiser et de mettre à l’honneur toutes les formes de rencontre et de coopération avec les plus démunis.

Pierre SAGLIO,
Président d’ATD Quart Monde